Site Web publié le 25/05/2005

Le 29/02/2016, le compteur certifié par Swisstools.net à enregistré 22 496 lecteurs.

Mise à jour le 29/02/2016


Avertissement

 

Ce site Internet est réservé à un public majeur et averti.

Il contient des textes qui peuvent être choquants pour certaines sensibilités.

 

Je certifie sur l'honneur :

 

- Être majeur selon la loi en vigueur dans mon pays.

- Ne pas souffrir d'allergie quelle qu'elle soit, mais surtout aux banques.

- Ne pas souffrir d'insuffisance cardiaque, d'hypertension artérielle.

- Je déclare n'être choqué par aucun type de relation et m'interdit de poursuivre les auteurs de Crazy-Agricole.

- Consulter ce serveur à titre personnel sans impliquer de quelque manière que ce soit une société privée ou un organisme public.

 

  Toutes les pièces consultables, le sont à titre personnel et confidentiel. Chaque personne s’engage à ne pas en faire un usage public et supportera seule la responsabilité de la divulgation de ces écrits.

 

J'ai lu attentivement les paragraphes ci-dessus et signe électroniquement mon accord avec ce qui précède en cliquant sur "Résumé".

 

Crazy-Agricole ne peut en aucun cas être tenu pour responsable des liens référencés ICI. Ils sont la propriété de leurs auteurs respectifs.

 

 

© Copyright 2005 - www.crazy-agricole.com - Tous droits réservés - Design by nasidlowski

Résumé

Au début de l'histoire il y a un blaireau qui veut jouer à la bourse de Paris. Comme un grand.

Il a choisi comme partenaire une banque.

Une banque blaireau. Qui veut jouer à la bourse de Paris. Comme une grande.

8 mois plus tard et 318 000 FF de moins, le blaireau découvre, qu’il est blaireau en bourse et financièrement complètement lessivé.

Il a une consolation. Grâce à lui, la banque a découvert, qu'elle est encore plus grand blaireau, que lui. En bourse.

Au lieu des remerciements, la banque demande dédommagement de 940 000 FF.

Le Tribunal de Grande Instance de Boulogne-sur-Mer, juste à côté d’Outreau, a confirmé l’excellence boursière du CA (*** Michelin) et a demandé à la banque, qu’elle s’engraisse ailleurs.

Mais les amis de la banque, en noir corbeau, veillent. Dans le jugement, ils glissent un bref message pour les frères maçonniques. C'est pour un éventuel appel.

Car, bien évidement, il y a eu un appel. Le Crédit Agricole ne lâche jamais prise.

Par contre devant la Cour d’Appel de Douai il se lâche à fond.

Les 30 faux documents : ils passent.

Les avoirs de M NASIDLOWSKI falsifiés : 0 FF selon le Crédit Agricole, 112 000 FF en réalité. Ca passe comme à la poste, bien affranchis.

Plus c'est gros, plus ça passe facilement.

En France, grâce à Jean-Pierre Gaillard, un enfant, d’intelligence moyenne, en CM1, sait, que la bourse de Paris est fermée seulement le dimanche et les jours féries. Selon le Crédit Agricole, la bourse a été fermée entre le 16 et 26 mai 1986 pour le « long week-end de

Pentecôte ». 

Le week-end de 10 jours !!!

Le week-end à la crazy-agricole.

Le pont. De Millau et de Tancarville réunis plus le tunnel sous la Manche.

Les hauts magistrats ont amicalement gobé.

Pour la partie purement boursière, le Crédit Agricole et les juges, se sont entendus, comme des larrons en foire. Cela a été facile. Ils présentaient le même niveau de connaissances boursières : le niveau des larrons en foire.

Le résultat : Le blaireau est condamné à payer la somme de 470 327, 04 FF.  

Il paye par mensualités d’un montant de 2 000 FF à Maître Francis TERRIER, avocat du Crédit Agricole.

Après 13 ans de paiements et d’innombrables demandes, il a réussi à avoir pour la première fois, une partie du décompte des sommes encaissées par le Crédit Agricole, en janvier 2003.

Il y a découvert, qu’il manquait 22 mensualités.

Les 22 chèques falsifiés et encaissés.

Par qui ? Un ami en noir corbeau ?

Depuis janvier 2003 les toqués et gandouras à hermine, se couvrent et couvent. Leur ministre saisi, ne répond pas.

 

 

Aujourd'hui, le 1er avril 2005 le blaireau dit :

 

BASTA !

 

MERDA !

 

ASSEZ !

 

But de ce site

1 - Récupérer 6 834 582 €

 Ça fait mal, ça fait très mal ce taux usurier de 18,5%, de Lombard Londonien, pratiqué depuis des siècles, par l’ORGANISATION.

C’est à l’ORGANISATION, de l’apprécier, maintenant.

 

2 - Et un dédommagement de 4 001 000 €.

 

Cette somme va être partagé équitablement entre deux Associations Caritatives, que j’ai déjà choisie.

 

3 - Avertir tous les blaireaux potentiels :

si vous voyez "Crédit Agricole"à la télé, sur le pignon sur la rue, sur les panneaux publicitaires, dans les journaux, chez les  couchés et vendus, 

ne réfléchissez pas,

ne lisez pas le reste,

fermez les yeux,

ne regardez pas,

bouchez le nez, 

protégez votre cerveau,

fermez vos neurones,

fuyez,

barrez vous,

filez à toute vitesse.

Ça doit être le reflexe pavlovien.

Le réflexe de secours.

Le réflexe de survie.